Les Mayas: 60% de la population du Guatemala, mais toujours exploités et marginalisés

Les Mayas n’ont que rarement accès à l’instruction ou aux structures politiques et économiques de leur pays.
A partir des années 70, ils cherchent à défendre leurs droits et sont alors victimes d’une sauvage répression, dont la violence ne fait qu’accentuer leurs aspirations à être reconnus.

Il leur faut des hommes et des femmes, ancrés dans leur culture, qui accèdent à des études de haut niveau

Pour prendre leur place au sein de leur société, les Mayas doivent pouvoir accéder à des études et à une formation de haut niveau ; ils en sont bien souvent exclus par manque de ressources économiques.
Depuis décembre 96, la signature d’un accord de paix permet aux organisations mayas de sortir de la clandestinité, de se multiplier et d’accroître leur demande de formation.

Depuis 1990, le SIG soutient des jeunes étudiants mayas grâce à des  bourses d’études 

Dix comités indiens, répartis dans des régions et ethnies différentes du pays, encadrent chacun une vingtaine d’étudiants.
Les candidats boursiers sont choisis par les comités pour leur engagement dans leur communauté et leur désir d’étudier, alors qu’ils ne peuvent en assumer le coût.

 

Soirée annuelle

Samedi 9 mars 2019

Informations et souper

plus d'infos...

Contact

SIG (Solidarité avec les Indiens du Guatemala) SOLIDARITE INDIENS GUATEMALA
Rue J. Servais 10
5100 JAMBES BELGIUM
+32 (0)81/310859 (Anne Marie)
+32 (0)81/570273 (Christine)
amclamot@gmail.com, ChristineGillet2@gmail.com